Comprendre la comptabilité de trésorerie

La comptabilité de trésorerie, vous en avez déjà entendu parler, mais savez-vous réellement ce dont il s’agit ?

En effet, quand la comptabilité d’engagement est la règle, la comptabilité de trésorerie est l’exception. Du coup, elle ne s’adresse pas à toutes les entreprises et possède des règles de comptabilisation spécifiques. 

Comptabilité simplifiée basée sur l’enregistrement des flux financiers, la comptabilité de trésorerie permet d’alléger la tenue des journaux comptables. Pour tout savoir sur les particularités de cette comptabilité « pas comme les autres », suivez le guide !

Qu’est-ce que la comptabilité de trésorerie ?

Pour faire simple puisque nous sommes dans une comptabilité simplifiée, la comptabilité de trésorerie se contente de constater les opérations de l’entreprise uniquement au moment des encaissements et des décaissements.

Par conséquent, le document de base de cette comptabilité est : le relevé bancaire. D’ailleurs, la comptabilité de trésorerie n’utilise que les journaux de trésorerie. Il n’y a donc pas de journaux d’achats ni de ventes. 

Exemple de fonctionnement de la comptabilité de trésorerie :

Admettons qu’un fournisseur vous facture, le 10 décembre 2017, 100 € de matériel. Vous le payez le 30 décembre 2017.

En comptabilité de trésorerie, l’achat ne sera constaté que par une écriture unique, le 30 décembre, au moment du règlement effectif de cet achat

Comment enregistrer une charge en comptabilité de trésorerie ? 

Les charges de l’entreprise qu’il s’agisse des charges récurrentes comme le loyer ou encore les achats de marchandises, de matériel … sont comptabilisées au moment du décaissement. 

Il faut donc prendre en compte la date de paiement pour saisir une écriture dans le seul journal de trésorerie (journal de banque ou le journal de caisse). 

Voici un exemple d’écriture de comptabilité de trésorerie :

Reprenons, si vous le voulez bien, l’exemple ci-dessus et voyons comment l’enregistrer.

DateCompteLibelléDébitCrédit
10/12/2017607000Achat de marchandises 100,00 
10/12/2017512000Banque 100,00

  
Si votre entreprise est assujettie à la TVA, il faudra également passer la TVA déductible dans cette écriture. L’écriture comptable devient celle-ci :

DateCompteLibelléDébitCrédit
10/12/2017607000Achat de marchandises  83,33 
10/12/2017445660TVA déductible sur autres biens et services  16,67 
10/12/2017512000Banque 100,00

Comment enregistrer un produit en comptabilité de trésorerie ?

Les produits suivent les mêmes principes comptables que les charges. En d’autres termes, les produits seront saisis à la date de l’encaissement du client. Qu’il paie en chèque, en espèces ou en carte bleue la date à retenir est celle où vous recevez le paiement de votre client. Rien ne sera passé en comptabilité avant cette date, même si vous avez déjà effectué la prestation ou remis la marchandise au client.

Cela ne veut pas dire que vous ne devez pas établir de rapprochement de banque (même si la plupart des entreprises recopie, à tort, leur relevé de banque). Cela signifie juste que vous ne saisirez rien dans votre journal des ventes.

Comme pour l’enregistrement des achats, je vous propose un exemple de comptabilisation dans le journal de banque sans et avec TVA.

Exemple d’un encaissement client en compta de trésorerie :

Imaginons une vente de marchandises pour 100 € effectuée le 15 janvier 2018 et encaissée le 15 février 2018. Si vous ne facturez pas la TVA (parce que vous êtes une Auto-Entreprise), dans ce cas, vous passerez l’écriture suivante :

DateCompteLibelléDébitCrédit
15/02/2018512000Banque 100,00 
15/02/2018707000Vente de marchandises 100,00

Si, par contre, vous êtes assujetti à la TVA, l’écriture devient : 

DateCompteLibelléDébitCrédit
15/02/2018512000Banque  83,61 
15/02/2018707000Ventes de marchandises 83.33
15/02/2018445710Etat, TVA collectée  16.67

Comme vous l’aurez constaté, la comptabilité de trésorerie n’utilise pas les comptes clients et fournisseurs. En effet, la comptabilité de trésorerie enregistre les mouvements, directement, dans les comptes de charges et de produits.

Il n’y aura donc pas de lettrage de ces comptes à effectuer dans votre comptabilité.

Par ailleurs, il est bon de préciser qu’à partir du 1er janvier 2018, l’Article 88 de la loi de finance 2016 oblige les entreprises soumises à TVA à utiliser un système de caisse sécurisé et certifié. 

Que se passe-t-il, en fin d’exercice, dans une comptabilité de trésorerie ? 

Quand arrive l’heure du bilan, il ne suffit plus de constater les entrées et les sorties de l’entreprise, il faut également passer les écritures de fin d’exercice.

En effet, comme pour la comptabilité d’engagement, l’objectif du bilan est de présenter une situation patrimoniale sincère et véritable.

Cependant, les écritures ne seront pas les mêmes selon que vous releviez :

  • du régime des BNC ou des Auto-entrepreneurs,
  • ou d’un autre régime. 

Pour les BNC et les Auto entreprises

Ces régimes fiscaux ne prennent en compte que les décaissements et les encaissements. Autrement dit, les impôts et autres cotisations sociales ne sont calculés que sur le chiffre d’affaires réellement encaissé et les charges réellement payées.

Ces régimes ne nécessitent donc de passer aucune écriture de régularisation particulière. Leur bilan est le reflet des encaissements et des décaissements de l’exercice N, sans autre retranchement ni ajout.

Seuls les amortissements devront être passés, dans un journal dédié à cet effet, dans la comptabilité.

Pour les autres entreprises 

Pour les autres entreprises, l’option pour la comptabilité de trésorerie n’est qu’une tolérance administrative et fiscale afin de simplifier leur comptabilité. Mais, lors de la clôture des comptes, ces entreprises doivent reprendre les principes de la comptabilité d’engagement.

En d’autres termes, pour établir leur bilan, ces entreprises soumises doivent passer des écritures de régularisation en fin d’exercice. Il s’agira, notamment :

  • des créances clients non encaissées,
  • des dettes fournisseurs non réglées,
  • des produits à recevoir,
  • des charges à décaisser …

Toutes ces écritures seront passées dans un journal spécifique qui peut être un journal des Opérations Diverses (OD). Ces écritures seront extournées (c’est à dire passées en sens inverse) au 1er jour de l’exercice N+1.

?Notez que ces écritures d’inventaire devront aussi passées en cours d’exercice si l’entreprise, en comptabilisation de trésorerie, a besoin d’une situation intermédiaire.

Comme vous le voyez, cette comptabilité présente de nombreux avantages de simplification mais elle reste, néanmoins, soumise à des principes qui doivent être respectés.

LeBonComptable

Besoin d'un comptable ?

Nous vous mettons en relation avec le comptable qu’il vous faut, près de chez vous

Trouver mon comptable
Share
Publié par
LeBonComptable

Articles récents

Faut-il passer par un expert-comptable en ligne ?

Un expert-comptable est souvent comparé à un "médecin" pour une entreprise. Il récolte les documents, procède aux enregistrements comptables, dresse…

il y a 1 semaine

Comment choisir votre expert-comptable ?

Le choix d'un expert comptable est un moment crucial pour toute entreprise. Or, malheureusement, la multiplication des sites de devis…

il y a 1 semaine

Un expert-comptable est-il obligatoire ?

De nombreux chefs d'entreprise pensent que, pour tenir leur comptabilité, il est obligatoire de recourir à un expert-comptable. Pourtant, ils…

il y a 1 semaine

Quel est le prix d’un expert-comptable ?

Le prix... Le tarif... Les honoraires... Nous voilà dans le vif du sujet... Voilà le nerf de la guerre !…

il y a 1 semaine

La différence entre un expert-comptable et un comptable

L'expert-comptable est le seul professionnel habilité à tenir une comptabilité pour des entreprises clientes. La loi a réservé aux seuls…

il y a 1 semaine

Comment démarrer avec un nouvel expert-comptable ?

Ça y est ! Votre décision est prise : vous voulez démarrer avec un nouvel expert-comptable. Mais voilà, vous vous imaginez déjà…

il y a 1 semaine

1 000 personnes choisissent LeBonComptable.com chaque jour

Avec leboncomptable.com, trouvez le bon comptable près de chez vous !

+300 experts-comptables vérifiés

Le plus large réseau d’experts-comptables en France pour l’ensemble des domaines de compétences

30 000 visiteurs mensuels

Plus de 1 000 personnes consultent LeBonComptable.com chaque jour pour trouver un expert-comptable

Gratuit et sans engagement

Contactez gratuitement et sans inscription de nombreux experts-comptables près de chez vous

Trouver mon expert-comptable