Comment comptabiliser un apport en nature du côté de l’apporteur ?

Vous voulez comptabiliser des apports en nature. Mais vous voulez passer cette écriture dans la comptabilité de l’apporteur.

Ainsi vous me demandez quel compte de contrepartie devez-vous utiliser dans cette écriture comptable d’apport en nature ?

Vous nous indiquez avoir porté, à l’actif de votre entreprise, cet apport en nature au débit du compte 261 : titre de participation. Mais vous ne savez pas dans quel compte de crédit saisir la contrepartie de cet apport.

Dans un premier temps, je vous précise que le compte « Titres de participation » (compte 261000 du Plan Comptable Général) est réservé :

  1. aux actions, parts sociales détenus sur le long terme(Bulletin de la COB n°209),
  2. aux titres estimés utiles à l’activité de l’entreprise(Conseil d’Etat, Arrêt du 20/05/2016 n°392527),
  3. aux parts qui représentent au moins 10% du capital de la société bénéficiaire de l’apport en nature (Article R123-184 du Code du Commerce).

La comptabilisation de cet apport en nature, dans la comptabilité de l’apporteur, dépendra :

  1. du type d’apport en nature réalisé par l’apporteur,
  2. de l’évaluation de cet apport en nature.

Quel compte comptable utiliser en contrepartie d’un apport en nature ?

Dans la comptabilité de l’apporteur, le compte comptable utilisé en contrepartie d’un apport en nature dépendra du type d’apport. Il pourra y avoir 3 types de comptes de contrepartie selon qu’il s’agisse :

  1. d’apports en marchandises,
  2. d’apports de matériel,
  3. d’apports en prestation de services.

Quel compte de contrepartie utiliser dans le cadre d’un apport en marchandises ?

Lorsqu’une entreprise fait apport de marchandises, elle doit utiliser, au crédit, le compte 707 : Vente de marchandises.

Elle doit émettre une facture en bonne et due forme. Sur cette facture, elle devra préciser que son règlement se fera par remises de titres en capital de son « client ».

Quel compte de contrepartie utiliser dans le cadre d’un apport en matériel ?

Le compte de contrepartie dépendra du type de matériel apporté :

  1. Si l’apport en nature est constitué de petit matériel.
  2. Si l’apport en nature est constitué d’immobilisations.

Quel compte de contrepartie utiliser si l’apport en nature est composé de petit matériel ?

Si l’apport en nature est composé de petits matériels non inscrits à l’actif, le compte de contrepartie sera un compte de produits exceptionnels (compte 771 : Produits Exceptionnels sur Opération de Gestion).

Quel compte de contrepartie utiliser si l’apport en nature concerne des immobilisations ?

Si l’apport en nature concerne des immobilisations inscrites à l’actif, le compte de contrepartie sera le compte 775 : Produit de Cession d’Elément d’Actif.

Quel compte de contrepartie utiliser dans le cadre d’un apport en prestations de services ?

Si l’entreprise apporteuse a réalisé une prestation de service en contrepartie de l’apport, le compte utilisé sera le compte 706 : Prestations de Services.

Comment évaluer cet apport en nature dans la comptabilité de l’entreprise apporteuse ?

La loi Sapin 2 du 6 Décembre 2016 a grandement modifié les règles concernant les modalités d’évaluation des apports en nature. Pour être précis, nous allons donc répondre aux deux questions suivantes :

  1. Peut-on se passer d’un Commissaire Aux Apports ?
  2. Comment, dans ce cas, évaluer ces apports en nature ?

Dans quels cas un Commissaire Aux Apports n’est pas obligatoire ?

Le Décret n° 2017-630 du 25 avril 2017 offre dorénavant les mêmes avantages aux SAS, SASU, SARL et EURL. En effet, dorénavant, la nomination d’un Commissaire aux Apports n’est plus obligatoire si les conditions suivantes :

  1. Les associés doivent être unanimement d’accord pour se passer d’un CAA.
  2. Le montant de chaque apport doit être inférieur à 30.000 €.
  3. Le montant cumulé des apports en nature ne doit pas représenter plus de 50% du capital social.

Comment évaluer ces apports en nature sans Commissaire Aux Apports ?

Sans commissaire aux apports, les apports en nature se feront sous la responsabilité des associés.

Ainsi, en cas de majoration de ces apports, c’est le capital social qui pourrait être considéré comme majoré.

Je vous laisse imaginer les conséquences, pour les associés, en cas de liquidation de la société …

Conclusion

La comptabilisation et l’évaluation des apports en nature doivent être traitées avec prudence et rigueur. De ces opérations de constitution, découlent de nombreuses conséquences comptables mais aussi juridiques et fiscales.

Hervé Chekroun

Besoin d'un expert-comptable ?

Nous vous mettons en relation avec l'expert-comptable qu’il vous faut, près de chez vous

Trouver mon expert-comptable
Share
Publié par
Hervé Chekroun

Articles récents

Montant négatif dans un bilan comptable : c’est possible ?

Vous vous demandez si vous pouvez mettre un montant négatif dans un bilan ? Où s'il est possible d'utiliser un montant…

il y a 6 jours

Faut-il passer par un expert-comptable en ligne ?

Un expert-comptable est souvent comparé à un "médecin" pour une entreprise. Il récolte les documents, procède aux enregistrements comptables, dresse…

il y a 2 semaines

Quels documents comptables fournir à votre expert-comptable ?

Que vous soyez en création d'entreprises ou un entrepreneur établi, vous avez certainement confié une mission de tenue de votre…

il y a 1 mois

Loueur meublé non professionnel : le SIRET est-il obligatoire ?

Vous avez déclaré des revenus fonciers en Loueur Meublé Non Professionnel (LMNP) et vous vous demandez si vous devez avoir un numéro…

il y a 2 mois

Comment comptabiliser le prélèvement à la source ?

La comptabilisation du prélèvement à la source a été définie par l'Autorité des Normes Comptables (ANC). En effet, dans son règlement N°2018-02 du 06…

il y a 2 mois

Dissolution et liquidation : quels bilans fournir aux impôts ?

Vous allez réaliser la dissolution puis la liquidation de votre société. Vous vous demandez quels bilans devrez-vous fournir aux impôts ? C'est…

il y a 2 mois

1 000 personnes choisissent LeBonComptable.com chaque jour

Avec leboncomptable.com, trouvez le bon expert-comptable près de chez vous !

+300 experts-comptables vérifiés

Le plus large réseau d’experts-comptables en France pour l’ensemble des domaines de compétences

30 000 visiteurs mensuels

Plus de 1 000 personnes consultent LeBonComptable.com chaque jour pour trouver un expert-comptable

Gratuit et sans engagement

Contactez gratuitement et sans inscription de nombreux experts-comptables près de chez vous

Trouver mon expert-comptable